Le Forum du GAR

Forum destiné à tous, mais principalement aux victimes et familles de victimes de la route
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 QUAND LES DELINQUANTS DE LA ROUTE SONT PROTEGES PAR LA POLIC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cécile Jacob
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 66
Age : 65
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: QUAND LES DELINQUANTS DE LA ROUTE SONT PROTEGES PAR LA POLIC   Mer 24 Oct - 5:12

Bonjour à tous,

Je vais vous raconter mon histoire, vous me direz qu'est ce que vous en pensez.

En 2003 vers 13 h 05 en sortant de l'école pour aller manger chez moi, je traversais la route sur un passage piéton comme tous les jours. Lorsque j'étais au milieu du passage, une voiture arrive très vite vers moi, j'ai essayé de l'évité, je voulais fuir le plus vite que possible, j'ai entendu la voiture freinée mais elle m'a percutée quand même. Elle m'a touché le mollet gauche et m'a projeté vers le trottoir, bien sûr j'ai tapé la tête en premier. J'ai perdu connaissance et quand je me suis réveillée, je saignais beaucoup surtout au niveau du visage et beaucoup à l'intérieur de la bouche. Je ne comprenais pas, j'avais peur, j'étais perdu, j'ai même recraché une dent qui était une des plus visible. La personne qui m'avait percuté avec sa voiture était au téléphone, d'autres personnes s'occupaient de moi. Mon collège avait appelé les pompiers, ils sont arrivés rapidement.

Un témoin raconte l'intervention des pompiers et de la police "En premier lieu j'étais surpris du délais qui s'est écoulé entre l'intervention des pompiers et celle des policiers. En effet près de 45 minutes séparent les deux arrivés sur les lieux". Il raconte par la suite, que les policiers n'avaient pas fait de test d'alcoolémie au conducteur et que pour eux il était évident qu'il n'avait pas consommé, le conducteur semblait très agité. Enfin le véhicule avait laissé des longues traces de freinage, le témoin dit avoir insisté pour que les policiers mesurent les traces afin de constaté à quelle vitesse allait la voiture, ce travail n'a jamais été effectué. Je suis parti à l'hôpital pendant toute une après midi, j'ai perdu une dent sur le devant, j'avais le visage complètement défigurée, mes lèvres avaient triplé de volumes....Je ne me reconnaissais même plus, j'étais vraiment triste. Je n'avais pas le droit d'être en contact avec l'eau car ça me brûlait, je ne pouvais pas manger correctement, ma mère m'achetait même des produits pour les bébé parce que je ne pouvais pas mâcher. J'avais un hématome sur le mollet de gauche et actuellement j'ai toujours mal, je ne peux plus mettre des bottes, je dois mettre des chaussures basses car sinon je ne supporte pas. J'ai encore des marques et ma jambe elle est encore enflée, je mets des bandages afin d'atténué la douleur. Mes deux dents (centrale) sont mortes dont une que j'avais perdu le jour de l'accident. J'aurai toute ma vie des séquelles et le traumatisme de la route.

Aujourd'hui l'assurance refuse de payer une partie des soins, le conducteur du véhicule qui m'avait percuté a donné un faux numéro de téléphone et une fausse adresse, à l'heure actuelle on ne sait pas ou il se trouve. Nous avons porté plainte après l'accident mais l'affaire à été classée sans suite à cause du mauvais travail de la police. Nous pensons que la police protège cet homme qui m'a renversé.

Ce que mon père raconte. ( La preuve que l'homme qui ma renverser est bien protégé par la police)
Voilà ce que mon père raconte par rapport à l'accident.

Un des policiers avait un comportement bizarre, plusieurs fois, j'ai demandé à porté plainte, il me répondait pourquoi je voulais porter plainte et ma fille dit lorsque qu'il est rentré dans l'ambulance, il a dit, ce n'est pas grave elle n'a rien. Ma fille a été marquée par ses dire.

Le lendemain une rencontre dans un poste de police a eu lieu avec un conducteur, la police et moi-même.
Cette rencontre s'est très mal passée, j'ai eu l'impression d'être le conducteur et non le père de la victime, j'ai à nouveau demandé à porter plainte, refusé par le même policiers qui m'a accompagné à la porte du poste de police en me disant "allez porter plainte ailleurs!"

Le jeudi 5 juin, je me suis rendu avec ma fille au tribunal de grande instance, toujours pas de plainte déposée.

Avec l'aide du collège la police a bien voulu prendre ma plainte, le responsable du poste de police le capitaine nous a reçu pour MISE EN DANGER DE LA VIE D'AUTRUI.Il a reçu aussi les élèves qui ont vu l'accident et le conducteur du véhicule.

La plainte a été classée sans suite pour le motif que le policiers qui sont intervenus le jour de l'accident n'ont pas relevé les éléments permettant de caractériser l'infraction (traces de freinages, trajectoire du véhicule, emplacement de la victime....

Ma conviction personnelle est que le conducteur connaissait un des policiers, le personnel du collège a écrit une lettre au capitaine avec les noms des témoins de l'accidents, surtout son impression sur le déroulement de l'intervention des policiers lors de l'accident en leur demandant pourquoi il refusait de faire leur travail, qui était de relever les éléments qui sont important pour déterminer la vitesse du véhicule à cet instant et à cet endroit pour établir la responsabilité du conducteur.

Le directeur précise dans sa lettre que le conducteur nie avoir provoqué la chute et conteste sa responsabilité. Ces éléments matériels seraient déterminant dans un cadre juridique.

A ce jour l'assureur de ma fille (LA MACIF) n'a pu responsabiliser le conducteur qui n'a jamais répondu, donc a fait intervenir le fond de garantie, quant à moi j'étais obligé de faire un emprunt pour faire face aux frais médicaux entre le temps ou je suis remboursé, et les sommes peuvent aller de 1000 euros à 1500 euros, j'ai demandé une avance de 1000 euros à ce jour refusé.

MA FILLE VOUS DEMANDE DE L'AIDER A COMPRENDRE APRES LUI AVOIR FAIT MAL. LE CONDUCTEUR VEUT EN PLUS FUIR SES RESPONSABILITE AVEC LA COMPLICITE DE LA POLICE.
SES SEQUELLES QU'ELLE GARDERA TOUTE SA VIE

Ps: Lettre qui a été envoyée à l'émission SANS AUCUN DOUTE.

Cette lettre a été envoyé depuis longtemp et jusqu'a maintenant sans réponse.

A lire, a était oublié.

Après le dépôt de plainte nous sommes partis en vacances au retour mes
parents ont reçu l'avis du procureur de la république de classement sans
suite pour le motif suivant l'infraction insuffisamment caractérisée, alors
mon père a appelé le capitaine du poste de police de la ville pour demander pourquoi cet élément n'a pas été communiqué au procureur, ainsi qu'une lettre adressée au capitaine de la part des responsables du collège à propos du déroulement de l'intervention des policiers sur le lieu de l'accident.
Le capitaine a répondu à mon père d'une façon assez autoritaire de ne pas
poursuivre l'affaire et de laisser tomber.

QUEL ETE LE LIEN ENTRE LE CONDUCTEUR ET LA POLICE ? C'EST NOTRE SEUL MOYEN DE POUVOIR REOUVRIR LE DOSSIER !

MES PARENTS L'ASSURANCE ET MOI, NOUS ESPERONS SAVOIR LA VERITE.



http://stephanie103.skyrock.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gar-asbl.be
Lili
Invité



MessageSujet: QUAND LES DELINQUANTS DE LA ROUTE SONT PROTEGES PAR LA POLIC   Mer 24 Oct - 10:28

En complément « témoignage de Stéphanie ».

Egalité des citoyens devant la justice française. À Méditer.. Les coulisse des Frics !
Source : TF1 émission Reportage : « JUSTICE AU CŒUR DU PALAIS »
samedi 1° septembre 2007 à 13h 30.


- Une voleuse récidiviste comparaît devant le tribunal dont elle a été inculpé pour vol de : lait, sucre, biscuit, dans un supermarché. Le tribunal après en avoir délibéré a condamné cette mère célibataire ayant deux enfants, « coupable des faites qu’on vous est reproché, à une peine de six mois travaux d’intérêt général, mise en exécution immédiate ». Quand cette voleuse récidiviste pour se défendre a dit : Madame, j’ai pas de ressource pour nourrire mes enfants ! Madame la juge réponde : Et RMISITE n’est pas une ressource ?
(Revenu Minimum d’Insertion = 440, 86 € 0 enfant, 661, 29 € 1 enfant, 793, 55 € 2 enfants)
Ce n’est pas la première fois, qu’une citoyenne doive déranger la justice qui manque de moyens, pour les meurtres !

- Escroqueries à l'assurance (Source : Matmut infos.3° trimestre 2007, n° 2 page 20 )"Par jugement du 20/03/2007 rendu par tribunal correctionnel de Pontoise, Mr. C.M.F. demeurant à le Blanc Mesnil, a été déclaré coupable du délit d'escroquerie, recel, faux et usage de faux, commis au préjudice de la Matmut pour lui avoir transmis une fausse déclaration de vol de son véhicule. Il a été condamné à une peine de 24 mois d'emprisonnement avec sursis , au remboursement des sommes indûment perçue et l'ensemble des frais de procédure."

* MANU avait 25 ans, le 13/02/2002, il rentre à pied de son travail, il traverse la chaussée alors qu'un chauffard à moto double par la droite des voitures arrêtées au feu rouge. Le motard percute Manu, le met six jours dans le coma. Manu décédera des suites de ses blessures le 19/02/2002
Le procureur de GRASSE a informé le papa de Manu qu'il classait "SANS SUITE"
Le Papa de Manu s’est battu avec acharnement durant 4 années. le 29/09/2006 la ténacité du papa a payé. Le responsable de la mort de Manu vient d’être condamné par le Tribunal de Grande Instance de Grasse à 6 mois d’emprisonnement avec sursis et annulation immédiate de son permis de conduire et interdiction de le repasser avant un an…

* Le jour de Noël 2006 un fou alcoolique grillant un feu rouge venait de tuer Cyril 24 ans d'un accident en plein centre ville de Dijon.. il était tellement alcoolisé qu'en descendant de sa voiture demandait ce qui c'était passé ?...Il comprenait pas qu'il venait de tuer un être merveilleux sous les yeux de son oncle. en tant qu'agent de sécurité était le 1er sur les lieux mais n'avait pas réalisé en voyant ce garçon le visage recouvert de sang tout le long de son corps que c'était son neveu qui était en train de décéder sous ses yeux
Après 7mois d'incarcération, ce terroriste a été libéré en attendant le jugement…..

* J'ai perdu mon mari dans un accident en date du 28 mai, 2007 il revenait avec son ami d'un concert quand un jeune les a percuté en collision frontale sur l'autoroute. Il avait fait un 1/2 tour volontaire et était sous l'emprise de l'alcool et de la drogue. Il les a tué tous les 2, laissant 2 veuves et 6 orphelins de père, la justice a décidé de le laisser en liberté car il bénéficie de la nouvelle loi de juillet 2007 …

* Christophe B… 40 ans était en prison depuis janvier 2007 pour avoir percuté 2 enfants, Simon et Romane ainsi que leur papa. Les 2 enfants ont été tués et le papa grièvement blessé. Le conducteur était en état d'ivresse et avait pris la fuite pour finalement se rendre.
Le chauffard vient d'être remis en liberté ce mardi 4 septembre 2007….

* Il s’appelait Laurent et avait juste 18 ans le 7 Octobre2006 Sur son chemin, il a croisé une voiture d’une personne agée.80 ans à brûlé le Stop. Il n’a eu aucune chance, même les gendarmes en ont ressenti de la colère. La conductrice n’a su formuler que des banalités et des idioties pour se déculpabiliser. point d’excuses devant se corps déchiré.
04.09.2007 Voilà le verdict ce jour : 1 mois de prison avec sursis, retrait du permis pendant 2 ans avec obligation de le repasser après cette période…

* Leila est morte à 21 ans . Mr.X conduisait en état alcoolique (2.02gr), vitesse excessive (plus de 90km/h en agglomération au lieu de 50). Il a loupé un virage et a percuté un arbre. Malgré une condamnation de 30 mois dont 18 avec sursis l'assassin de ma fille n'est toujours pas en prison. Jugé le 26 juin 2007 12 mois de prison ferme….
Mais j'ai appris qu'un ami de son pere lui faisait un contrat de CDI.. Résultat il a un bracelet lui imposant de rester chez lui aprés son travail.

* Jerry le 4 fevrier 2007. Suite à l’accident qu’a causé encore une personne âgée d’un vieux de 82 ans. Jerry été tout pour moi et nos deux enfants de 8 ans et de 5 ans …
Le 24 avril 2007 , quand la juge lui prononcer le verdict, il est accusé d’homicide involontaire avec 8 mois de prison avec sursis , annulation de son permis et interdiction de conduire….

* Jordy 12 ans. Il a perdu la vie le 09 avril 2005 . Dans 11 jours sa fera 2 ans que mon petit Jordy est partie celui qui a tué mon fils son père ! se prépare a repassé son permis car pour un éccxé de vitesse de 70 km au dessus de la vitesse autorisée et 1.48g d'alcool .
Un ans d'annulation de permis et 1 ans de prison avec sursis…

OH la belle justice, marches-tu sur les deux jambes ?

Lili Maman d'Atta OLOUMI
Revenir en haut Aller en bas
 
QUAND LES DELINQUANTS DE LA ROUTE SONT PROTEGES PAR LA POLIC
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ou faire passer la ceinture quand elle appuie sur bébé ?
» Quand c pas les crampes ce sont les insomnies
» Les animaux ne sont plus considérés comme des biens meublés
» Quels sont les horaires de nuit de vos bibous????
» Quand des policiers russes échouent au code de la route

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du GAR :: TEMOIGNAGES-
Sauter vers: