Le Forum du GAR

Forum destiné à tous, mais principalement aux victimes et familles de victimes de la route
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 MEGA SOIREE A AUBEL LE 19 JANVIER 2007

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cécile Jacob
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 66
Age : 65
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: MEGA SOIREE A AUBEL LE 19 JANVIER 2007   Mar 23 Jan - 13:17

En très peu d’années, les « fêtes » ont changé radicalement de visage …


Comme l’année dernière à la même époque, le Lyon’s Club Aubel Bocage (section « femmes ») avait, ce vendredi 19 janvier 2007, mis sur pied une « méga-soirée » de fin d’examens au Hall Omnisports d’Aubel. Tenant à faire les choses consciencieusement et de manière telle que rien ne puisse leur être reproché par la suite, les organisateurs avaient pris soin de demander au GAR (en collaboration avec RED) d’assurer – comme en 2006- un service de retour à domicile, ce qui fut fait grâce à l’aide de la Société D’Ieteren (VW) et avec le précieux concours de quelques-uns de nos bénévoles habituels.
Disons immédiatement que le service d’ordre se montra, cette fois, à la hauteur, avec notamment une fouille corporelle auprès de chaque « représentant mâle » (enfin, on va dire comme ça) entrant, de même pour certaines filles et l’interdiction de ressortir du Hall avant une certaine heure, ceci pour éviter tout débordement et surtout, afin que des bagarres n’éclatent pas (trop tôt ???) à l’extérieur, comme l’année passée. Nous avons aussi noté qu’un chien accompagnait ce véritable commando (ce n’est nullement péjoratif !) de cerbères : à lui seul, il était (en tout état de cause, il devait l’être) plus décourageant pour les fauteurs potentiels de troubles que les seules carrures des « préposés », qui, à elles seules, auraient dû pourtant en faire taire plus d’un ou tout au moins, les décourager. Nous verrons d’ailleurs plus loin que cette dernière notion resta extrêmement théorique …
Quant à la Police, nous l ‘avons sentie à la fois plus présente, plus motivée et plus incisive qu’en 2006, avec ici encore, un chien qui, s’il n’était certainement pas agressif gratuitement (autrement dit, envers tous et sans distinction !), ne s’en montrait pas moins peu … aimable avec les fortes têtes, les réchauffés par l’alcool, les fouteurs de merde et les allumés de nature.

Précisément, c’est à tous ceux-ci que je voudrais m’adresser dans ces lignes, en restant hélas convaincu qu’ils ne les liront jamais. Car si le retour à domicile, magnifique initiative en soi (surtout pour beaucoup de parents un peu paresseux, n’est-ce pas ?), n’a désormais plus lieu là-bas, c’est essentiellement à eux qu’on le devra. En effet, nous ne reviendrons pas à Aubel dans des circonstances semblables : il importe de garantir à tous nos bénévoles (dont les chauffeurs bien entendu) une sécurité maximale, ce qui fut – à nouveau !- loin d‘être le cas. Des rixes, parfois vives, parfois violentes, se sont encore déroulées à l’extérieur, malgré les précautions prises par les organisateurs et la présence de vigiles, de la police et de bergers (les fameux chiens). Rien n’y fit. Pour l’anecdote, on précisera que nos conducteurs ont parfois été insultés et que l’un de ceux-ci a même levé la main (pas fort assez à mon goût) pour éviter que l’un de ces « mous du cerveau » ne s’en prenne à l’un de nos véhicules. C’est tout dire …

Le problème peut être résumé comme suit, même s’il comporte plusieurs éléments qui, réunis, forment un ensemble très problématique :
a) en grande majorité, les participants sont jeunes, parfois même trop jeunes (14 ans pour beaucoup) à un point tel que nous nous demandons si des organisateurs et/ou un Bourgmestre ont vraiment le droit de permettre l’accès à de telles soirées à des jeunes en si bas âge. Ils feraient certainement mieux de ne pas trop s’attarder à certains détails, mais plutôt de régler une bonne fois pour toutes cette question d’âge. A notre sens, ils ne se rendent pas compte des risques qu’ils prennent et font prendre …
b) Si nous ne pouvons nous prononcer quant à la présence ou non de drogue, on peut dire que l’alcool (Red Bull-Vodka par ex.) y coulait à flot. Normal : d’une part, ce sont les boissons alcoolisées qui rapportent le plus et, d’autre part, les jeunes ne savent (ou ne veulent) pas s’amuser sans boire de l’alcool . Sans compter que « ça fait bien » devant les filles, au demeurant peu en reste sur ce plan. Pour en revenir à cette sempiternelle question de rentabilité, même si les bénéfices sont reversés à une asbl de la région (ce qui, en soi, est louable et généreux), nous nous posons la question suivante : ne serait-il pas mieux de « faire un peu moins de sous » sans verser d’alcool à d’aussi jeunes personnes ? Quelque part, c’est honteux parce qu’un jour, des parents se demanderont (si ce n’est déjà fait) pourquoi donc leur enfant de 18 ans est devenu alcoolique en si peu de temps alors que rien ne le laissait présager ! Et ces jeunes de 14 ans en auront un jour 18, ils seront adultes et conduiront à leur tour. Et rien que pour cela, nous ne renouvellerons pas l’expérience d’Aubel. On dit les « organisateurs ont tout fait et pris toutes les précautions imaginables». Cela n’engage que moi : je dis NON pas tout à fait, et je suis persuadé que beaucoup (et tout le GAR en particulier) partagent cet avis tranché ! La 1ère chose à faire était précisément de ne pas servir de l’alcool aux plus jeunes (et même d’ailleurs aux autres), la 2ème était de ne pas organiser du tout de fête alors que l’on sait très bien que c’est pas l’amusement des ados qui est recherché puisque c’est la sacro-sainte R-E-N-T-A-B-I-L-I-T-E qui est privilégiée !!! Et les service de navettes du GAR ? Nous ne sommes pas dupes : c’est un prétexte à bonne conscience puisque tout le monde sait très bien que avec 3 véhicules multiplaces, nous ne pouvons reconduire que 50 ou 60 personnes en 2 ou 3 voyages, alors que l’on attendait plus de 2000 personnes, excusez du peu. Pourquoi les organisateurs(- trices dans ce cas) n’ont-ils pas remué ciel et terre dans les temps pour disposer d’une aide communale ou bénéficier de toute autre forme de soutien ? En plus, ils savaient que nos bénévoles seraient à leur disposition gratuitement et aux heures qu’ils souhaitaient.
c) Pour certains jeunes, le fait d’être « surveillés » (police, fouille, …) constitue une atteinte à leur liberté, une liberté qu’ils retrouvent donc à l’extérieur de la salle, ce qui, alcool et probablement drogue aidant, catalyse leur tempérament et stimule leur agressivité, avec les bagarres qui s’en suivent.
d) Il vous est certainement arrivé de tenir en mains un bocal contenant des harengs : heureusement que ceux-ci sont morts parce que la place dont ils disposent ne leur permettrait de toute façon pas de survivre longtemps. C’était un peu la même chose ici, si ce n’est que le bocal est un hall omnisports et les harengs, des jeunes mais en vie ! On ne nous fera pas avaler que tous ces ados sont à l’aise dans ce bazar, d’autant plus que la plupart prend un malin plaisir à se concentrer vers le centre, ceci permettant d’ailleurs aux rixes de se développer dans les 4 coins de la salle. Allez comprendre … Sont bêtes ces jeunes !
e) Certains parents sont complètement fous : comment est-il possible de laisser leur progéniture (c’est d’enfants dont il est question) de 14-15 ans sortir dans des soirées dont on sait que, pour la plupart, elles dégénèrent. Et bien souvent, ces soirées se déroulent « loin de chez eux » (c’est ce qu’ils disent : 15-20 bornes, tu parles d’une expédition à préparer avec cartes, GPS, …), à un point tel que cela les dérange de venir les rechercher. Et ces parents s’étonneront qu’un jour …

Pour en revenir au GAR et à son action dans le cadre de la soirée d’Aubel, il va sans dire que nous sommes parfaitement conscients de nous être beaucoup éloignés de notre but initial, consistant à ramener chez elles des personnes qui ont bu exagérément, à un point tel qu’elles ne pourraient reprendre leur véhicule en respectant la loi et/ou sans dangers pour eux-mêmes ou les autres usagers. Ici, tel ne fut pas le cas du tout puisque l’essentiel de notre rôle « se borna » (c’est peu dire !) à ramener chez eux des ados qui n’avaient d’autres moyens que nous pour rentrer à bon port. D’une certaine manière, c’était de leur faute mais c’est aussi celle de parents, parfaitement disposés à les amener tant qu’il est encore tôt (21/22h) mais qui ne se dérangent plus une fois au lit.
On évoquera enfin tous ces malaises qui, bizarrement, ont essentiellement, touché des filles : heureusement, ils s’agissait pour la plupart de problèmes bénins et pas nécessairement en rapport avec la consommation d’alcool ou de drogue. Mais que voulez-vous ? : pour garder sa ligne, une ado de maintenant préfère s’abstenir de manger toute une journée, avec les conséquences que l’on imagine (chute de tension, hypoglycémie, tétanie, …).


Au vu de ces éléments, notre conclusion tient en un simple conseil : Messieurs et Mesdames les organisateurs de telles fêtes, ET PAS SEULEMENT CEUX D’AUBEL (parce que nous avons vu pire), ne vous voilez pas la face et faites donc en sorte de préserver nos jeunes, plutôt que de leur fournir toutes les excuses pour tourner mal. Nous savons que vous ne les empêcherez jamais de boire un coup ou de consommer un joint mais soyez au moins conscients que vous donnez à certains d’entre eux l’occasion de dire un jour, en cas d’accident (de tout ordre) plus précisément « c’est pas ma faute, c’est là qu’on servait autre chose que de l’eau. La drogue, j’en prends pas, mais y’en avait et c’était juste pour goûter ». Et à l’heure des bilans, dites-vous peut-être que vous êtes EN PARTIE (aux côtés de parents, de la société, de la vie actuelle, du chômage, …) responsables de tous ces excès et de cette agressivité qui anime maintenant bien trop d’ados.


Albert GILLIQUET
Vice-président du GAR


Quand la violence s’en mêle …

Si cet article est logiquement consacré à la soirée d’Aubel puisque notre asbl y était « de service », il apparaît que cette « méga-soirée » n’était qu’une des cibles de bandes rivales originaires de Droixhe et de Verviers. En effet, des échauffourées se sont produites en d’autres endroits (Herve, Dison, …) et se sont souvent achevées par des actes violences inqualifiables à l’égard de personnes qui, parfois, n’avaient aucun rapport avec les soirées. Plusieurs d’entre elles ont d’ailleurs dû être brièvement hospitalisées.
On notera que les forces de police avaient eu vent d’éventuelles bagarres et craignaient que certains jeunes originaires de la (hélas) tristement célèbre cité liégeoise se déplacent pour venir semer le désordre dans la région verviétoise, Quelques uns des premiers cités se rendirent d’ailleurs à la soirée d’Aubel, mais visiblement, animés par un autre dessein que celui de s’amuser, de danser, de prendre un verre ou de « draguer ». En se promenant dans les rues avec bombe flash, marteau, manche de brosse, …, il est vrai qu’on peut se poser des questions quant aux intentions de ces individus !
La Police, quant à elle, si elle avait déployé d’assez gros moyens (beaucoup d’hommes, des chiens, …) pour parer aux incidents, s’interroge sur le coût de ce genre de mobilisation et s’efforce de trouver un moyen de réduire ces frais, en instaurant, par exemple, un système de caution. Celui-ci nous semble utopique dans la mesure où d’une part, les échauffourées se déroulent bien souvent dans les rues et que d’autre part, les organisateurs de soirées (le Lyon’s – Aubel Bocage dans le cas qui nous intéresse) ne peuvent assumer les risques (financiers et/ou autres) créés par l’affrontement de bandes rivales.
Toutefois, le GAR, s’il est parfaitement conscient de tous ces frais inattendus (et que finalement, nous payons), ne voit pas cette situation comme cela : en effet, il se pose la question de savoir ce qui motive ces jeunes à agir de la sorte. C’est désormais un lieu commun que de dire que c’est le reflet d’un mal-être ; c’est pourtant la triste réalité mais notre association, au travers de ses actions (certaines plus que d’autres) est bien forcée de le constater et reste bien impuissante face à une délinquance, déjà trop bien installée.


Albert GILLIQUET
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gar-asbl.be
Cécile Jacob
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 66
Age : 65
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: MEGA SOIREE A AUBEL LE 19 JANVIER 2007   Mar 23 Jan - 13:33

Cher Albert,

Je peux répondre facilement à ton article, puique j'y étais avec toi en tant que bénévoles.

Tu as mis le doigt sur tout ce qu'il fallait, mais j'aimerais souligner suite à un appel téléphonique que si nous nous mettons à la disposition d'organisateurs pour le retour à domicile, jamais dans nos statuts, il n'a été spécifié que nous nous engageons à faire du baby sitter !

Où sont les belles années des bals, des thés dansants. Ce genre de soirées telles que notamment à Aubel ne sauraient qu'encourager les très jeunes à l'alcoolisme et à la drogue et en faire les futurs assassins de la route qui tuerons nos petits-enfants.

Que pensez des jeunes blessés alors qu'ils retournent chez eux, les parents veulent déposer plainte et on leur répond à la police " non, cela ne sert à rien". Qui va payer les frais médicaux ? Cette violence fait peur et reflète une société démissionnaire vis à vis des jeunes.

Je pense que nous devrions nous reconvertir en agent de sécurité au lieu de reconduire des enfants, j'ai bien dit enfants à leur domicile parce que les parents dorment sur leurs deux oreilles. 12-13-14 et 15 ans, un gros pourcentage de l'âge des jeunes présents à cette soirée, que l'on voit avec des bières ou autre en main ? Parents qui autorisent ces jeunes enfants à sortir, organisateurs qui les laissent entrer, leur servent de l'alcool. Ce serait dans un café, la loi l'interdit avant 16 ans. Et la loi sur la répression de l'ivresse dans tout cela.
Que vaut-il mieux faire : interdire la cigarette dans les restaurants ou interdire l'accès à ces soirées à des gamins et gamines ? On se pose la question.

Et encore, je n'ai pas parlé de l'habillement de ces toutes jeunes filles ! incitation au viol, voilà ce que j'ai envie de dire. Nous n'étions quand même pas à St Tropez !

Décidément, je ne m'y ferais pas, peut-être certains me trouveront-ils vieux jeu, ce n'est pas grave, car ceux-là même lors de ces sorties, on peut les éveiller en pleine nuit pour leur annoncer que leur enfant est dans un cercueil.

Cécile Jacob,
Présidente du GAR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gar-asbl.be
Arnaldo
Invité



MessageSujet: MEGA SOIREE A AUBEL LE 19 JANVIER 2007   Jeu 25 Jan - 17:41

J'ai lu le message du commissaire Stassen Albert et l'article de presse. Encore une fois, chacun tire la couverture de son côté: le commissaire Stassen n'a pas du tout l'air choqué de savoir que des mineurs consomment de l'alcool (soirée philanthropique). Etaient-ils réellement accompagnés d'un parent (mon oeil)? Evidemment le Lion's club banalise le fait que l'alcool coule à flots, du moment que c'est rentable. La faute revient à qui? Il faut supprimer ce genre de soirée qui peut ternir l'image de marque du Lion's club. Ou il faut l'organiser pour les plus de seize ans et distribuer des tickets boissons (3 ou 4 au maximum) pour la soirée : seule la bière doit être tolérée en tant qu'alcool.
Mais tu ne changeras pas le comportement des humains et des jeunes qui boivent de plus en plus tôt. Le commerce est juteux. Tu courres à ta perte: tu en fais déjà assez avec le GAR.

Ma pauvre Fourmi, il y a longtemps que j'ai compris que l'alcool est un moyen de faire des sous et personne ne luttera contre ce fléau.
Il faut directement rencontrer le ministre de la santé et le mettre au pied du mur, lui demander des statistiques liés à la consommation de l'alcool.

Il y a ceux qui boivent et qui meurent sur les routes, ceux qui boivent et qui tuent sur les routes, ceux qui boivent et qui s'absentent à leur travail, ceux qui boivent et dorment sur les lieux du travail ou qui ne font rien de leur journée, ceux qui boivent et qui meurent de cancer du foie, ceux qui boivent et qui ont le cerveau atteint de toutes sortes de maladies neurologiques, ceux qui sont rejetés par la société, ceux qui exercent la violence sur leur conjoint et enfants, ceux qui se marginalisent et qui finissent comme SDF. Le sujet est long à débattre.

Si les charges de l'ONSS sont lourdes pour le tabac, il en va de même pour l'alcool : qui tue aussi des gens passifs.

Les parents de Christophe
Revenir en haut Aller en bas
Lili mam
Invité



MessageSujet: MEGA-Soirée   Sam 27 Jan - 4:39

A contre courant
Nous essayons de permettre à nos enfants de vivre en harmonie avec leur propre désir d'autonomie, en veillant toujours à ce que l'exercice de l'autonomie ne les expose pas à des épreuves pénibles qui les mettraient dans une position périlleuse.
Chose étrange, l'observation de certains d'entre nous montre que nous exerçons l'inverse, dans la mesure où nous infligeons des dommages irréparables à nos enfants, donc des comportements totalement dissemblables !
Chacun d'entre nous a pu constater au quotidien les comportements dangereux de certains parents en présence de leurs enfants. Personne n'a songé à discipliner et en toutes circonstances prend souvent des risques inconsidérés.

Au fil des ans l'alcool a élargi son espace et peu à peu pénètre au centre de notre univers …. Je vous incite à faire preuve de réalisme et de lucidité sur ce point. Car, l'exemple et l'enseignement qu'ils ont reçus des parents, dès leur jeune âge, comme un modèle en tant que citoyen ne respectent pas les limites de la liberté individuelle en transgressant la loi et les règles morales, en tant que l'individu , ils n'avaient pas compris que le regard porté sur le réel permettrait de préserver quelques repères essentiels qu'il aidera à chacun de trouver le chemin , pour avancer, exister et trouver sa juste place…
Ceux qui devraient sans doute être les derniers remparts de la civilité en exemple . Dans ce cas le meilleur pourrait endiguer le pire…
C'est ainsi qu'on les prépare à être des futurs acteurs de désastre à l'âge adulte ou victimes de négligence avant d'atteindre l'âge de la raison !

Personne ne sait qu'est qu' il va passé d'avance, jusqu'au jour où les gendarmes frapperont leur porte pour annoncer … Et quand ça se produisait chacun essayait de se libérer de cette monstruosité et de nier par un refus défensif. Les horreurs étaient trop effroyables pour être vraies. Donc, ne sera considérée comme recevable.

J'aurais aimé voir un jour un criminel ou même des parents des victimes avoir le courage de s'exprimer sur le site même en anonyme, avouer sa part de responsabilité ou raconter les circonstances dans lesquelles l'accident s'était produit, afin d'éclairer nos esprits confus qui demeurent indistincts par manque de clarté, sans pour autant amoindrir l'intensité de souffrance des victimes ni accroître le remords de l'acteur du désastre….

ps:
Si vous voulez faire bénévolement "du baby Sitter" des enfants de 12 à 15 ans dans une MÉGA soirée que l'alcool coule à flots , et ramener chez eux des ados qui n'avaient d'autres moyens que vous pour rentrer à bon port, pour que les parents dorment sur leurs deux oreilles tranquillement, qu'en réalité vous être victimes de ce gens de parents, ça présente une malaise profonde de la civilisation fragile plutôt superficielle, dans le jardin occidental. Trop d' espace profondément libre pour cultiver les mauvaise graines !
Je ne peux finir sans vous remercier et d'une gratitude infinie pour sauver la vie des gamins que vous ne connaissez même pas leur nom !
Lili OLOUMI
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MEGA SOIREE A AUBEL LE 19 JANVIER 2007   

Revenir en haut Aller en bas
 
MEGA SOIREE A AUBEL LE 19 JANVIER 2007
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le 15 janvier 2007... ma bestiole arrivait
» Jacques Raskin sur TeleVesdre le 24 janvier 2007
» REP info Janvier 2010
» CAMERONE 2007
» Loi n° 78-17 du 6 Janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du GAR :: LES ARTICLES D'ALBERT GILLIQUET-
Sauter vers: