Le Forum du GAR

Forum destiné à tous, mais principalement aux victimes et familles de victimes de la route
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 UNE MAMAN DE VICTIME AGRESSEE PAR UN POLICIER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cécile Jacob
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 66
Age : 65
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: UNE MAMAN DE VICTIME AGRESSEE PAR UN POLICIER   Mer 25 Avr - 4:46

UNE MAMAN AGRESSEE PAR UN POLICIER

Ce 18 avril 2007 se déroulait une audience relative à un accident ayant entraîné le décès du fils de X et Z. Spécifions que c’est depuis 6 ans que l’instruction de ce dossier est en cours !
Le GAR était présent au côté des parents de Y.

Une juge, autre que celle habituelle, entre dans la salle (stress pour les parents) : que se passe-t-il ? Elle annonce que l’autre juge est malade et que ses dossiers ne seront mis à l’audience que le mercredi suivant, soit 25 avril. Nous pouvons comprendre la procédure. Mais c’est avec stupeur que nous apprenons que l’expert désigné et les parties adverses ont été informés de ce fait depuis quelques jours. Ni l’avocat des parents X et Z, ni eux-mêmes, n’en ont été avertis. On peut aisément comprendre leur désarroi.

Tout le monde sort, nous nous retrouvons donc dans la salle des pas perdus du tribunal. La suite va tourner au cauchemar pour la maman de Y. Voici ce qu’elle déclare en déposant plainte après avoir passé une avant-midi à l’hôpital où elle avait été transportée en ambulance.

Ces déclarations sont corroborées par moi-même puisque j’étais à ses côtés et que j’ai tout vu.

« Je me trouvais dans la salle des pas perdus lorsqu’un policier m’a saluée. Je lui ai répondu que vu son attitude lors des audiences précédentes, je refusais de le saluer. Un échange verbal, mais non grossier, a eu lieu entre nous deux. A cet instant, Mme Jacob, présidente du GAR, m’a rejointe afin de mettre un terme à la discussion. C’est à ce moment qu’un deuxième policier est sorti de la salle d’audience, il m’a de suite interpellée me demandant si j’avais un problème.
Tout en étant fort nerveux, celui-ci m’a reproché de ne pas avoir salué son collègue en me demandant d’être respectueuse avec lui. Là, Mme Jacob est intervenue en lui disant que s’il voulait être respecté, il devait commencer par respecter les autres, le tout sur un ton très calme.
Suite à ça, sur un ton très sec, il m’a ordonné de quitté les lieux, sinon ce serait lui qui me sortirait. Je suis restée devant lui et sur un ton tout à fait banal, je lui ai répondu « ben allez-y » …
Tout en continuant à pointer son index vers moi, il a haussé le ton et m’a dit « je vais vous sortir de force, alors » ; je lui ai demandé son nom, il m’a dit qu’il se nommait V… En quelques secondes, il m’a attrapée par le bras et par la nuque, très brutalement. Toujours en me tenant la nuque avec la main droite, il m’a retournée et traînée contre le mur le plus proche.

A ce moment, j’ai crié « au secours », mais le policier n’a pas stoppé. Mme Jacob a retiré le policier en lui disant de me lâcher. Elle s’est alors approchée de moi et m’a conseillé de m’asseoir par terre. A cet instant, le policier se moquait de Mme Jacob, lui disant que je jouais la comédie.

Une fois assise par terre, j’ai commencé une crise de tétanie.
Une ambulance est intervenue, m’a prise en charge, j’ai été dirigée vers l’hôpital le plus proche. Je ne me souviens plus de rien à partir du moment où j’ai commencé à tétaniser, j’ai repris lentement mes esprits dans l’ambulance».

Je certifie que tous les faits se sont bien déroulés ainsi et je vous avoue que, pendant un moment, j’ai cru que j’allais recevoir un coup de poing de la part de ce policier. Le premier policier assistait à toute la scène, mais n’est jamais intervenu. Personne d’autre n’était présent. Ce n’est qu’en entendant les cris de la maman, qu’une greffière est sortie et lui a porté les premiers secours. Elle s’est adressée au policier en lui disant « ce que vous avez fait est inqualifiable ».

Les constations du médecin font état « d’hématomes aux vertèbres cervicales », les deux doigts du policiers étaient imprégnés dans la peau de la maman de Y. Une incapacité de travail et un très grave traumatisme psychologique en ont découlé.

Nous ne pouvons espérer qu’une chose : que ce policier soit sanctionné car demain, ce pourrait être nous, vous, moi ! La famille de Y ne réclame pas d’indemnités, mais uniquement la condamnation au versement d’1 € symbolique.

Nous ne pouvions passer sous silence ce qui s’est passé, c’est très grave. Le nom des parents et de leur fils ont été remplacés par des lettres afin de ne pas déroger à l’éternel secret de l’instruction et surtout, de protéger la famille de Y.

Notre association dénonce et accuse le système où de victime, vous devenez coupable en une fraction de seconde.

Nous attendons vos réactions à mon adresse mail : cecilejacobgar@skynet.be mais aussi sur notre forum. Nul doute que vos réactions et messages de sympathie ne pourront que contribuer à réconforter cette famille particulièrement choquée.

Cécile Jacob


Cécile Jacob


Dernière édition par le Sam 28 Avr - 15:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gar-asbl.be
Yvette L
Invité



MessageSujet: maman agressée   Mer 25 Avr - 7:20

Bien sûr, nous nous connaissons, bien sûr, j'étais déjà au courant, ça ne m'empéchera pas de répéter: Tout ce qui porte un uniforme, blanc, kaki, bleu ou la fameuse robe noire sera toujours et restera imbu d'un pouvoir qui les met à l'abri de toute manifestation de désapprobation.
Ils ne se privent d'ailleurs pas de le faire savoir alors soyez déférents, obséquieux, en un mot, lèchez le cul à cette élite de la société.
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Fr
Invité



MessageSujet: UNE MAMAN DE VICTIME AGRESSEE PAR UN POLICIER   Mer 25 Avr - 7:43

Chère Cécile,

Je viens de lire votre mail, ainsi que l'article "une maman agressée par un
policier" et j'avais besoin de réagir, car j'ai vécu à peu près la même
chose, pratiquement la même scène... à cela près qu'à cause de cela notre
vie entière a été détruite et nous avons fini par tout perdre... parce que
l'administration communale n'a pas apprécié qu'après 5 ans de harcèlement,
de violence, d'arrestation arbitraire, de menaces et autres pressions, nous
finissions par perdre patience et déposer plainte auprès du Comité P. Les
représailles ne se sont pas faites attendre : quelques mois plus tard, le
bourgmestre, qui était également le chef de la police et le vice président
de la société de logements sociaux propriétaire de notre logement, nous
jetait à la rue avec nos 5 enfants et tentait de nous faire prendre les
enfants, tout en faisant passer des coups de fils internes auprès des
services sociaux et aide à l'hébergement pour qu'ils refusent de nous aider.

En désespoir de cause, j'ai fini par écrire un livre relatant notre histoire
depuis 1996 :http://www.ilv-edition.com/librairie/flagrant_delit.html



La scène de violence est relatée ici:http://www.ilv-edition.com/librairie/extrait-flagrant_delit.html



Quant à la suite de notre affaire, si vous avez le temps et l'envie de la
lire, vous la trouverez ici :http://citoyens.stools.net/Forum/viewtopic.php?t=4206&start=0



et découvrirez comment, ainsi qu'indiqué à juste titre dans votre article,
une victime se transforme en coupable; dans notre cas : le but est de
"réhabiliter" nos adversaires, car politiquement, à cause de nos
dénonciations, leur crédit n'est plus le même; en nous sacrifiant à nous.

Cela fait maintenant 11 ans que nous nous battons et que tout le monde nous
tourne en bourrique : depuis les tribunaux qui se déclarent incompétents
pour trancher notre litige politisés, jusqu'aux ministres et administrations
de tutelle qui feignent ne pas comprendre que nos adversaires bafouent le
principe de la séparation des pouvoirs.

Je ne peux que souhaiter à votre amie de ne pas tomber sur le même genre de
responsables administratifs de la police (car avec le temps, les policiers
eux-mêmes sont choqués par ce que l'on nous a fait...) que nous.

Cela fait 11 ans que cela dure, mais le traumatisme à la vue d'un policier
est toujours aussi vif chez moi, rajouté aux traumatismes de nos enfants et
nous mêmes face à tout ce que nous avons du vivre à la suite de cela, et qui
n'est pas terminé aujourd'hui puisque, de victimes on tente de nous faire
passer pour des coupables, et qui plus est, personne ne daigne s'occuper du
fait que nous réclamions justice et que depuis toutes ces années on ne cesse
de nous mener en bâteau.

Je vous souhaite néanmoins une excellente fin de journée.

Marie France Legas
Revenir en haut Aller en bas
Val
Invité



MessageSujet: Maman agressée par un policier   Ven 10 Aoû - 9:55

Citation :
Bien sûr, nous nous connaissons, bien sûr, j'étais déjà au courant, ça ne m'empéchera pas de répéter: Tout ce qui porte un uniforme, blanc, kaki, bleu ou la fameuse robe noire sera toujours et restera imbu d'un pouvoir qui les met à l'abri de toute manifestation de désapprobation.
Ils ne se privent d'ailleurs pas de le faire savoir alors soyez déférents, obséquieux, en un mot, lèchez le cul à cette élite de la société

Yvette, je ne peux que réagir à votre "coup de gueule". Vous avez certainement vos raisons pour réagir ainsi, mais je trouve cela for dommage. Je pense, et j'en suis même certaine, qu'il ne faut pas mettre tous les policiers, tous les juges, au sens large toutes les personnes chargées d'appliquer la loi, dans le même panier. Je suis d'accord qu'il y en a qui font mal leur boulot. Mais il y a aussi de très bons policiers et de très bons juges qui savent faire preuve d'humanité et de diplomatie. Ces personnes sont des êtres humains comme tout le monde. Elles sont comme vous et moi. Et leur métier n'est vraiment pas facile. Vous pouvez me croîre, il y a beaucoup de juge qui savent être à l'écoute. Peut être pas assez je vous l'accorde, mais il y en a.

Je viens de finir mes études de droit et je me prépare à passer le concours de la magistrature ainsi que le concours de la police et de la gendarmerie. Je crois fortement en la justice. Il y a des choses à refaire mais nous avons un bon système. Et si par bonheur, je parviens à être juge ou policier, je sais que je serais à l'écoute des gens et je saurais faire preuve d'humanité. Et je ne suis pas la seule à penser de cette façon.

Tout ça pour vous dire qu'il faut respecter ces gens-là. Ils font un boulot énorme et ce n'est pas tous les jours faciles. Tous les jours ils doivent faire face à l'inhumanité tout en essayant de préserver la leur.
Revenir en haut Aller en bas
Yvette
Invité



MessageSujet: UNE MAMAN DE VICTIME AGRESSEE PAR UN POLICIER   Dim 19 Aoû - 6:05

Je voudrais répondre à VAL.
Bien sûr, il y a des exceptions, bien sûr il y a des jeunes comme vous qui se lancent dans une carrière pour occuper, si j'ai bien compris, les plus hautes fonctions. Votre utopie vous honore et je vous en félicite. Laissez moi seulement vous dire que j'aurais plaisir à en reparler avec vous, disons dans 10 ans, quand vos supérieurs vous auront mit la pression, quand vos décisions ne seront pas respectées, en un mot quand vous aurez perdu toute confiance en un monde propre et juste. Si vous me connaissiez vous sauriez que je suis une optimiste dans l'âme et que je continue à croire à la "pensée universelle", mais à 67 ans je sais maintenant que je ne connaitrai pas ce monde là, je le souhaite à mes petits enfants.
Pour ma part, pour expliquer ma réaction je citerai une femme que j'admire: "...vous le savez, malgré cela, j'espère mourir à mon poste, dans une bataille de rue ou dans un pénitencier, mais dans mon for intérieur, j'appartiens plus aux mésanges qu'à mes camarades..." Rosa Luxembourg
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: UNE MAMAN DE VICTIME AGRESSEE PAR UN POLICIER   

Revenir en haut Aller en bas
 
UNE MAMAN DE VICTIME AGRESSEE PAR UN POLICIER
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je me présente: Tilouw, maman de Damien, né en 09/2007
» Ce que la maman ne peut manger pendant l'allaitement
» Cahier de notes pour maman
» un atelier pour maman ;)
» maman s'ennuie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du GAR :: TEMOIGNAGES-
Sauter vers: